Depuis l’obtention de son diplôme en théâtre production de l’Option Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 1983, Jocelyn Proulx a travaillé au sein de plusieurs compagnies de théâtre à titre de directeur technique ou de production. En 1984, il cofonde en compagnie de finissants de sa promotion, le Théâtre de l’Opsis. C’est au sein de cette compagnie et de multiples autres que, depuis, il assouvit sa passion pour la conception d’éclairage.

De 1988 à 2003, il oeuvrera, comme directeur technique et éclairagiste de tournée, pour diverses compagnies de théâtre, dont le Théâtre Petit à Petit, Les Deux Mondes compagnie de théâtre, le Théâtre Repère et la compagnie de danse O Vertigo.

De 2004 à 2014, il se pose à Montréal où il y occupera le poste de coordonnateur technique à la Maison Théâtre. Parallèlement à ce travail, il devient collaborateur multidisciplinaire pour la compagnie PPS Danse et retourne à ses « premières amours » comme éclairagiste au Théâtre de l’Opsis.

Depuis 2009, il enseigne à l’Option Théâtre du CÉGEP Lionel-Groulx les techniques de base de l’éclairage et , depuis  peu, il accompagne à titre de professeur ressource les étudiants en gestion et techniques de scène sur le plateau lors de la production de leurs spectacles.

KARINE CLOUTIER est artiste en médiation culturelle. En 2002, elle obtient un baccalauréat en danse contemporaine à l’UQAM et poursuit sa formation en danse africaine. Passionnée par la rencontre et la communication, elle crée et anime divers projets en médiation culturelle à L’Agora de la danse et pour divers diffuseurs. En 2006, elle découvre le Burkina Faso et souhaite faire connaître ce pays à son retour. Elle débute alors une série de solos auto-biographiques « Bonne arrivée, faites comme chez-vous! » où la danse contemporaine côtoie la culture africaine. En 2008, elle élabore un projet, axé sur le développement du lien d’attachement mère-enfant : les ateliers de danse afro- contemporaine maman-bébé et initie le Bal des bébés en collaboration avec Petits bonheurs. En 2010, c’est Danse en famille qui prend forme, dans les parcs et en studio. En mai 2012, elle se rend Belgique pour organiser le Bal des bébés, dans le cadre du Festival l’Art, Pépites et les tout-petits. Et en 2013, elle co-produit le documentaire ADANSÉ dans lequel elle explique sa démarche.