Le trésor s’élabore autour d’une rencontre entre la danse, le répertoire de la chanson québécoise pour enfants, le théâtre et l’illustration jeunesse.

Dans L’École buissonnière un quatuor de danseurs expose fous rires et joyeuses équipées ludiques, mais également marginalité enfantine et beauté de l’imaginaire.

Un couple de vieillards, pour égayer l’ennui, la solitude et l’isolement, s’inventent une ribambelle d’invités invisibles qui se bousculent à leur porte. Cette adaptation originale de l’œuvre d’Eugène Ionesco intègre harmonieusement la danse, le théâtre et la musique.

Adaptation scénique des huit contes du livre de Prévert, Contes pour enfants pas sages fusionne la danse, le théâtre, la musique et le chant pour créer une œuvre inusitée où fantaisie et surprise rythment le voyage.